Menu

COHERENCE (S…)

Les élections législatives des 4 et 18 juin 2017 permettront aussi aux Français de l’Etranger de participer pleinement au cadrage des orientations politiques du nouveau Président Emmanuel Macron. La période électorale de la Présidentielle qui s’est achevée le 8 mai dernier a révélé au pays et au monde entier une situation de colère, de fracture et de ressentiment rarement atteinte depuis la fin de la dernière guerre.

La tâche du nouveau Président est donc immense devant les attentes impatientes et parfois contradictoires des Français. Les Républicains seront à la hauteur des enjeux et des responsabilités qui seront les siens. Etant donné l’état du pays, naturellement pas d’opposition frontale ou stérile mais au contraire une attitude constructive, ouverte et animée par la défense des valeurs partagées par les Français de Droite et du Centre. Les Républicains entendent participer pleinement à la libération des contraintes à l’emploi, à la croissance et au démantèlement des rigidités administratives.

Cependant, être disponibles à ce processus, inédit, de refondation n’interdit nullement d’être en même temps animés par un minimum de cohérence politique.

Rejoindre, dès maintenant, les Marcheurs du Président Macron, c’est, de fait, se retrouver adversaire politique de ceux-là même qui faisaient encore partie de la même famille la semaine dernière… Pas simple et pas cohérent pour nos amis qui nous ont quittés…

Après avoir dissuadé François Hollande de se représenter, après avoir grandement participé à l’implosion du Parti Socialiste, le Président Macron cherche à l’évidence à casser la Droite républicaine en encourageant des ralliements individuels à son entreprise avant le rendez-vous législatif avec les Français. La cohérence politique du moment et la préservation de l’avenir nous invitent à rester le plus unis possible afin que les Français aient, à la fois, l’occasion de dire quelle majorité et quelle politique ils souhaitent voir engagée dans les cinq prochaines années et de pouvoir disposer d’un groupe parlementaire Les Républicains fort et cohérent au Palais Bourbon.

Il y aura des sujets de concordes possibles avec le Président Macron pour ce qui concerne la libération des différentes contraintes qui laminent la cohésion sociale du pays. Mais il y aura, également, des sujets de divergences pour ce qui concerne, par exemple, la fiscalité (CGS), les moyens matériels alloués à la sécurité des Français ou à la lutte sans complaisance contre les communautarismes. Seule la présence d’un groupe parlementaire nombreux et vigilant permettra de s’assurer que ces sujet de préoccupation des Français soient pleinement défendus et assumés.

C’est dans cet esprit qu’il faut apporter à notre député Claudine Schmid tout notre soutien et tout notre encouragement pour son travail et son engagement au cours de cette législature, au service de tous les Français de Suisse.

C’est dans cet esprit de cohérence qu’il faudra déposer dans l’urne le bulletin de vote « Claudine Schmid » les 4 et 18 juin.

La cohérence politique nous rappelle qu’il est essentiel pour la vie démocratique de notre pays que les valeurs de la Droite et du Centre soient le plus possible représentées à l’Assemblée Nationale. Il y va de l’exigence de la représentativité d’un courant français séculaire, de la nécessité d’un groupe parlementaire nombreux pour appuyer ou orienter d’éventuelles bonnes mesures gouvernementales, d’avoir les moyens politiques pour toujours assurer la vigilance de la défense des principes régaliens de notre République.

Aux esprits chagrins sans cohérence, je leur dirai, oui, il n’est pas certain qu’un amoindrissement parlementaire des Républicains soit dans l’intérêt même du Président Macron. Souhaiterait-il vraiment que la seule alternative à son éventuel échec soit seuls Jean-Luc Mélanchon et Marine Le Pen ?

 

Nicolas de Ziegler

Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger

17 mai 2017

Rechercher un article

Abonnement aux infolettres

Remplissez le formulaire ci-dessous afin de vous abonner aux infolettres de la délégation Suisse.